CMJN Festival – 1ère édition

25
Avr 2019

Gabriel

Lors de la première édition CMJN festival sur le thème des 5 sens, l’ouïe, l’odorat, le toucher, la vue et le goût se sont donné rendez-vous. Performances artistiques, live paintings et animations ont rythmé 5 soirées dans divers établissements Lausannois entre le 25 avril et le 4 mai 2019. En voici un retour imagé.

L’Ouverture, Place de la Barre au Bellini :

En ce premier jour de festival, deux artistes du street art ont collaboré sur un triptyque de 2 mètres de haut sur 4,5 mètres de longueur. Un travail intergénérationnel impliquant Skelt, un des premiers représentants du graffiti suisse romand et 56K un jeune artiste prometteur de la région. Une symbiose encouragée par Le Carnotz, un collectif de DJ qui a su faire danser les foules lors de cette soirée en plein-air.

Live painting de 56K et Skelt au “CMJN festival”, photo de Jordi Terés.

 

Live-painting dînatoire au Liberta :

Pour cette deuxième soirée, trois artistes ont dévoilé leur processus de création en direct. C’était l’occasion de découvrir divers styles et médiums de création. Trois univers bien différents, un marathon haut en couleurs !

 

La soirée Photomaton au Comptoir :

En ce troisième jour de festival, un photomaton revisité prenait place au Comptoir ; deux talentueuses illustratrices ont pris le rôle de l’appareil photo. Marie Piot et Maëlle Amiet se sont succédées tour à tour pour croquer les différents portraits de ceux qui osaient s’aventurer dans l’antre du photomaton. Attention, il est toutefois déconseillé d’utiliser le résultat pour les documents officiels !

 

Live-painting au Liberta :

Deux artistes et deux supports différents. Ce soir-là nous avons eu l’occasion d’admirer Inso Mundo peindre sur deux immenses panels de bois et Olivo Ludovic graffer sur du papier cellophane étendu entre deux piquets. Des techniques différentiables tant visuellement que part l’odorat et l’ouïe. Auriez-vous su faire la différence les yeux fermés ?

Live painting de Inso Mundo et Olivo Ludovic au “CMJN festival”, photo de Tinj.

 

Clôture, Cave du Bleu lézard :

Pour la dernière soirée du “CMJN festival”, une performance issue du travail de trois artistes contemporains a été présentée. Un projet multidisciplinaire signé Dona Cetoute, Stéphane Nabil et Kevin Banto. Ils ont su mêler projection, peinture, danse contemporaine et installation pour nous faire vivre une expérience hors du commun.

La performance fut suivie d’une soirée au line-up axé sur les collectifs régionaux: Marabout From Chikago, La Nōx et Le Carnotz. Musique dansante et bonne ambiance ont bercé la cave du Bleu Lézard jusqu’au petit matin.

Performance de Dona Cetoute, Stéphane Nabil et Kevin Banto au “CMJN festival”, photo de Jordi Terés.

Cette première édition fut assurée par des artistes impeccables et des partenaires décisifs. En plus de tous les artistes cités dans l’articles, nous tenions à remercier le Bellini, le Liberta, le Comptoir, le Bleu Lézard, DO!, Roduit et Layup ainsi que leur équipe. Chacun a su être à l’écoute de nos besoins et fournir un travail de qualité.

Merci aussi à tout ceux qui sont venus nous voir et qui ont suivi cette aventure. On se réjouit de renouveller cet événement !

Pour terminer en beauté, voici les 5 finalistes du concours d’affiche pour le festival. Nous remercions tous les participants pour le travail fourni. Nous avons reçu beaucoup de projets de qualité, ce qui a rendu le choix très difficile !

 

De gauche à droite : 

Projets de Helen McGeachy, Neville Baud, Nicolas Ryffel, Nicolas Tschanz (gagnant du concours), Stéphanie Rosalie.

 

 

×