Shervine Nafissi

 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi
 de ©Shervine Nafissi

Shervine Nafissi

J’ai commencé la photographie il y a deux ans, avec un goût prononcé pour la photo de rue et le noir et blanc. 
 
J’aime capturer des fragments de vie, des fractions de secondes, quasiment invisibles à l’oeil nu. La photographie force à observer à une époque où l’on baisse souvent la tête sur un smartphone. Notre environnement, même le plus banal, offre des moments riches en singularité. J’aime pouvoir les figer dans le temps. 
 
Le noir et blanc s’est imposé très rapidement dans ma photographie. Elle fait ressortir plus facilement les émotions et les détails du cliché. 
 
Surtout, la photographie est comme un échappatoire à mon quotidien très (trop) cérébrale. Elle me calme, me libère et m’offre des rares moments de solitude. 
×